Votre maison est-elle devenue trop grande ?

Vos enfants ont quitté le cocon familial et vous approchez de l’âge de la retraite. Votre maison serait-elle devenue trop grande ?

Si votre propriété représente plus d’inconvénients que d’avantages, c’est peut-être le moment d’analyser plus en détails vos véritables besoins. Voici quelques signes qui pourraient vous aider à vous positionner :

Vous souhaitez vous rapprocher des commerces, ou plutôt vivre à la campagne, ou bien encore n’habitez que sur un étage, ou simplement réduire vos frais. Vous n’utilisez pas la totalité des pièces, la surface est trop grande à entretenir. Vous désirez voyager plus souvent, ou utiliser de manière moins fréquente la voiture.

Si vous cochez plusieurs cases de ces exemples, vos besoins doivent peut-être redéfinis. Quels sont les biens dont vous pourriez vous séparer et ceux que vous vous souhaitez absolument garder ?

Une fois que vous avez fait cette première démarche, vous avez une idée du nombre de mètres carrés nécessaires.

Vous pouvez alors contacter un courtier immobilier qui saura prendre en compte vos besoins et vous proposez des solutions adaptées. Copropriété, maison de ville, villa protégée, chalet, etc.

Consulter votre courtier immobilier pour évaluer votre potentiel d’achat.

La vente d’une grande propriété associée à l’achat d’un bien plus petit est souvent motivée par la réalisation d’un gain. Néanmoins, il est important de prendre en compte toutes les charges associées à la vente, l’investissement de la nouvelle acquisition et l’impôt qui vous sera demandé.

Votre courtier immobilier pourra évaluer précisément votre gain immobilier en fonction de plusieurs scénarii. De plus, il est important de prendre en compte de nouveaux frais liés à ce nouvel achat.

Le déménagement, l’achat de nouveaux meubles car les anciens ne conviennent pas dans une résidence plus petite. Un deuxième véhicule si vous partez en montagne ou à la campagne.

Consultez votre courtier immobilier pour avoir le résultat net de ce changement de propriété. Bien qu’elle puisse être une motivation supplémentaire, le gain financier ne doit pas être votre première motivation. Votre choix doit-être motivé pour correspondre pleinement à vos aspirations.

Retour

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.